.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♣ Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Master of your Life
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 05/07/2010


Le Sujet ♣ Le Contexte fut posté Jeu 8 Juil - 18:04




SANCTUM
BELLUM


Plus rien est à Espérer, les Destins sont scellés





« Quand Archéologie rime avec Mystère »

Suite au terrible tremblement de terre qui a ravagé le sud de l’Israël et les pays alentours l’avant veille, le professeur Richard Dean Jefferson a peut être fait une découverte qui pourrait révolutionner nos connaissances sur le monde chrétien. Professeur et théologien, Jefferson dirigeait un site de fouilles au Nord de Jérusalem depuis près de vingt ans, à la recherche de signes du Christ. En effet, le séisme a créé une immense faille dans le sol, laissant apercevoir une cavité profonde sous la terre meuble. Dans cette antichambre souterraine, ils trouvèrent un unique tombeau qui aiguisa la curiosité du Professeur. « Il est rare de trouver un simple cercueil sans autres trophées, ni joyau, ni même or. Les anciennes civilisations avaient pour habitude d’enterrer les morts avec leurs objets les plus précieux, nous explique-t-il. Le plus étrange, réside dans le fait que les antichambres étaient réservées aux hautes sphères. C’est comme si notre homme était important, mais qu’il ne méritait pas les honneurs des grands. Sans doute était-il un renégat, un exilé. ». En plus de l’endroit insolite, le professeur s’interroge également sur la fabrication du cercueil lui-même. Il s’explique à nouveau sur ce point. « Le cercueil en lui même ressemble beaucoup à ceux que fabriquaient les Celtes, d’après mes minces connaissances dans ce domaine. De plus la particularité de ce cercueil est du à l’immense croix qui l’orne, arpentée de 13 trous, un plus gros au centre et 12 sur les jonctions de la croix. Comme s’il existait 13 clés pour pouvoir l’ouvrir. Ce type avait du faire de très vilaines choses, pour qu’on l’enferme ainsi… De plus un ami fasciné par les sciences occultes à relevé de nombreuses preuves de rituels. Comme si on avait voulu condamner ce sanctuaire. Ce qui est certain c’est que beaucoup ne voulaient plus voir notre habitant en liberté. »
Nous avons également interrogé le chef du chantier Deepley Francis McAllister, qui était le premier à pénétrer les lieux. Celui-ci a bien voulu nous faire part de sa première impression. « Y avait une sale ambiance, là d’dans j’vous dis, pire que ce que l’on peut croire… Ca sentait… la mort… Nous confit-il en réprimant un frisson, et ça ne venait pas simplement du cercueil, l’endroit lui-même suintait comme si Satan y avait pris ses quartiers… Le pire c’est quand on a essayé de l’forcer ce maudit cercueil, il a saigné et les ténèbres nous ont comme enveloppés… »


Jeffrey Fitzgerald Wellington
Le Times, 25 Octobre 1965



« Un Archéologue retrouvé mort »


Le professeur Richard Dean Jefferson, archéologue et théologien de terrain a été retrouvé mort, près du champ de fouilles. Des traces de lutte ont été relevées, tandis qu'il ne reste de l’auteur de l’agression que deux trous béants sur le cou du professeur. L’arme n’a pu être identifiée. Cependant, tout laisse à croire que ce crime était organisé et non l’œuvre d’une personne mais de plusieurs, car le cercueil découvert trois jours auparavant a été volé. Quel était ce terrifiant personnage qui habitait le cercueil des treize clés ? Le soir du meurtre personne n’a rien vu et n’a rien entendu, ce qui enveloppe un peu plus cette histoire de mystère.

Jeffrey Fitzgerald Wellington
Le Times, 27 Octobre 1965




Londres, cette ville anglo-saxonne que nous connaissons tous. Bâtie sur les vestiges de la culture celtique, culture des druides et de la magie… On dit qu’un fort pouvoir mystique habite l’Angleterre, qu’elle est protégée du mal… La Bible, un livre pieu qui n’échappe à personne. Tout le monde connaît l’histoire qu’elle raconte, celle des Chrétiens, leurs origines mais aussi la mort de leur messie et le suicide du traître Judas par pendaison… Et si les deux étaient liés ? Et si les sous-terrains de Londres et ses égouts regorgeaient de renégats, d’êtres indésirables, de vampires… Ces vampires, les fidèles de Judas qui tentent de le faire revenir à la vie, lui emprisonné depuis trop longtemps dans ce cercueil scellé. Il leur faut délivrer Judas pour être eux-mêmes délivrés de leur malédiction, la vie éternelle dans les ténèbres. Jamais plus le soleil ne pourra caresser leur peau… Cela fait bien trop longtemps qu’ils vivent entre deux mondes. Car oui, est-il possible que la Bible nous ai caché les faits ? Judas se serait-il vraiment pendu ou aurait-il continué à vivre… En effet, peu de gens connaissent la véritable histoire, et seul le livre de la Sainte Marie raconte ce qu’il s’est réellement passé. Mais celui-ci a été oublié, détruit, pourchassé, jugé comme hérétique : il dérangeait. A l’heure actuelle, il n’en existe plus que trois exemplaires. Trois exemplaires qui témoignent encore de la tyrannie de Judas, du voyage aux pays des Celtes, de la mission des « porteurs de lumière », appelés aussi les douze qui ne sont d'autres que les Apôtres et Marie Madeleine elle-même. Peu de gens connaissent cette véritable histoire et beaucoup s’évertuent à la cacher… Les descendants des douze veillent toujours au maintien de l’équilibre, ils connaissent leur histoire, leur passé. Certains l'acceptent, d'autres en abusent et bien d'autres encore refusent le rôle qu'ils ont à jouer. Mais leurs activités ont tout de même reprises avec intensité lorsque le cercueil de Judas fut retrouvé, 45 ans auparavant. Ils assurent la protection des 12 clés qui leur donnent force, endurance, rapidité afin de pouvoir vaincre les créatures de la nuit, simple humain le jour et combattant de Dieu, la nuit… Un riche collectionneur et théologien Richard Sirius Bentley monta en collaboration avec le gouvernement une organisation militaire secrète, aux débuts des années 70, la Angel Corporation afin d’épauler les douze, les entrainer, les guider en leur ouvrant les yeux sur leur histoire. Cette compagnie est de nos jour dirigée par le fils Bentley.

Depuis maintenant près de 45 ans, les fidèles de Judas, aidés d’une milice humaine tentent de s’emparer de ces 12 bagues ainsi que du treizième sceau qui garde prisonnier leur maître. Une longue guerre souterraine est en préparation, au détriment de la population londonienne. Mais certains signes ne trompent pas … Comment expliquer ces meurtres barbares et ces nombreuses disparitions ?


(c)Carrie
Toute reproduction partielle ou complète est interdite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctumbellum.forumactif.com
 

♣ Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctum Bellum :: PROLOGUE ::  IL ETAIT UNE FOIS ::  L'HISTOIRE-